Page d'atterrissage - Convergence populaire Page d'atterrissage - Convergence populaire

Justice sociale ! Justice écologique ! Démocratie !

COMMUNIQUÉ

LETTRE D’OPINION – Convergence populaire – Décembre 2022

Les COP se suivent et se ressemblent :
il est urgent de forcer le changement de paradigme !

Après l’échec dramatique de la COP 27 quant au renforcement de la lutte contre le dérèglement climatique malgré les rapports scientifiques plus qu’alarmants et les catastrophes qui se multiplient, à quoi s’attendre de la prochaine COP 15 sur la biodiversité ?

Assurément peu de choses ! Nous arriverons au mieux à des engagements pieux et ce pour la même raison : jamais nous n’oserons y aborder une remise en cause de notre rapport avec le vivant et du système qui entraine la destruction dramatique de notre environnement et qui transforme inexorablement notre planète en déchet.

Il est à la fois étonnant et symptomatique que nous traitions ces deux têtes du monstre destructeur de façon différenciée alors que nous devons prendre acte d’une cause commune qui lie intrinsèquement bouleversement climatique et effondrement de la biodiversité : l’exploitation éhontée de la nature par les forces économiques capitalistes, l’extractivisme, le mythe de la croissance infinie, la recherche du profit ou une surproduction gargantuesque.

Faut-il rappeler que le climat se dégrade à une vitesse hallucinante, fragilisant toujours plus la santé des populations ? Nous avons aujourd’hui dépassé 6 des 9 des seuils considérés comme critiques par le Stockholm Resilience Centre, dont le changement climatique (bien sûr), l’érosion de la biodiversité, l’usage des sols, les pollutions chimiques et l’utilisation de l’eau potable. Les canicules, les sécheresses, les maladies et les famines qui se multiplient à l’échelle de la planète annoncent déjà un désastre sanitaire.

Ce dont nous avons besoin fondamentalement, c’est d’une transformation radicale de nos rapports sociaux et culturels et de notre rapport à la nature. Toute discussion qui ne remettra pas en cause notre système économique actuel nous conduira à vivre les conséquences de notre désolidarisation du vivant. Tant que ces discussions courageuses et nécessaires ne seront pas à l’ordre du jour des grandes instances internationales, l’espoir d’un monde plus juste continuera de se mourir.

On ne saurait trop insister sur l’importance des choix que nous devons faire pour sauver ce qui peut l’être encore, pour nous et pour les générations futures.
Nous devons prendre acte de la situation planétaire et reconnaître les liens indissociables entre les dimensions sociales, écologiques et démocratiques des crises que nous traversons. Il est temps de nous orienter vers des solutions qui s’attaqueront à la racine de nos problèmes : un système économique écocidaire dont il faut se défaire.

Visiblement, toutes les COP de ce monde ne réussiront pas à relever ce défi sans y être contraintes par la mobilisation citoyenne. Ce sera à nous, les citoyennes et les citoyens, d’imposer le cadre des décisions à prendre et nous y arriverons par la force du nombre.

Ensemble, bâtissons un monde juste et vivant.
– – – –

Liste des signataires

APPEL À LA MOBILISATION

Déclaration de la Convergence

Justice sociale, justice écologique :
même combat !


Nous sommes de celles et de ceux qui comprennent la situation actuelle comme une crise globale sans précédent. Il s’agit d’une crise sanitaire qui se transforme peu à peu en crise financière et économique qui dépassera largement la crise financière internationale de 2008 et peut-être, comme certains économistes le prévoient, celle de 1930.  Surtout, cette crise se situe dans un contexte historique où la vie humaine est menacée et ce, au-delà des risques engendrés par la Covid-19. En effet, les risques sont à plusieurs niveaux. Nous dépassons le seuil de soutenabilité pour la Terre, que ce soit en raison des bouleversements climatiques ou de la destruction de la biodiversité, pour ne nommer que ces exemples.

De plus, nous constatons l’ampleur des inégalités entre les plus riches et les plus pauvres qui ne cessent de s’accroître. C’est vrai chez nous, mais aussi pour une très grande partie de la population mondiale qui vit dans la misère extrême provoquée par le système capitaliste/impérialiste qui exploite et saccage les territoires de populations opprimées, appauvries et dépossédées.

Nous avons de fortes préoccupations quant aux impacts sociaux et économiques de cette pandémie. Nous savons qu’une part importante de la population devra vivre avec un appauvrissement à la suite de pertes d’emplois ou encore par les conséquences physiques et psychiques de la crise sanitaire.

Nous savons que, si le modèle politique et économique ne change pas, nous devrons lutter à nouveau contre l’austérité, la perte des protections sociales et des services publics, les compressions budgétaires en santé et en éducation, alors qu’aujourd’hui, nous subissons directement les conséquences néfastes de 40 ans de néolibéralisme. Ne laissons plus les marchés financiers dicter notre avenir !  

Pourtant le constat est clair : le libre marché n’est pas capable de répartir la richesse et de répondre aux besoins des travailleurs et travailleuses. Les bourses atteignent des sommets inégalés alors que la précarité et les inégalités continuent d’affliger la population. Le système capitaliste est en crise. Et, encore une fois, les États doivent pallier la crise sanitaire à coup de centaines de milliards de dollars, comme ils l’avaient fait lors de la crise financière de 2007 et 2008, avec comme résultat annoncé des mesures d’austérité, une réduction des services publics et un appauvrissement général. Constat encore plus grave, ce système est basé sur l’utopie d’une croissance infinie qui nous a conduit à dépasser la limite des écosystèmes.

Le déni et l’inaction de la grande majorité de nos élites politiques et économiques nous inquiètent énormément. Malgré toutes les mobilisations citoyennes, malgré tous les appels d’urgence, malgré toutes les catastrophes qui se déroulent sous nos yeux, malgré les rapports scientifiques alarmants sur la perte de la biodiversité et la hausse des inégalités, elles continuent de fermer les yeux. Où est le sentiment d’urgence pour ces élites ? Où sont les réels plans de transformation vers une économie au service des citoyens et des citoyennes ?

« Le vieux monde se meurt, mais le nouveau n’est pas encore né » (Antonio Gramsci) : c’est pourquoi nous croyons à la mise en place urgente d’une nouvelle vision sociale, écologique et économique qui s’accompagne d’une réforme politique majeure guidée par un humanisme profond et la satisfaction des besoins collectifs.

 … (Lire la suite)

English version

Le quoi…

Une assemblée populaire rassemble les personnes qui cherchent à s’organiser collectivement afin de faire avancer un projet.

Nous proposons l’Assemblée populaire de la Convergence :

  • Une démarche collective d’envergure nationale déployée à l’échelle régionale
  • Pour bâtir de nouvelles relations à l’égard du vivant, de l’économie et de la démocratie
L’Assemblée populaire du 11 juin dernier a permis de nous entendre sur les orientations autour desquelles la Convergence populaire va organiser la mobilisation citoyenne en vue de la prochaine Assemblée populaire.

Des orientations pour soutenir la mobilisation citoyenne !

Nous sommes en mesure de poursuivre le travail ensemble et de travailler à l’élaboration et à la mise en oeuvre du grand plan que ces orientations supposent !

Pour la Convergence populaire, les changements nécessaires ne pourront prendre forme que s’ ils s’enracinent au cœur même de nos collectivités. C’est pourquoi elle souhaite donner toute sa place à ce qui se passe à l’échelle locale et régionale.

La démarche d’Assemblée populaire vous intéresse?

Ensemble, construisons le monde de demain.
Un monde qui soit à la hauteur de nos aspirations :
Un monde empreint de justice sociale, de justice écologique et de démocratie
Rien de moins.

contact@convergence-populaire.info

Des pistes pour s’engager

RÉFLÉCHIR

Alors que le monde brûle

Rima Elkouri
La Presse | 4-décembre-2022
Lire l’article

Participer au changement
de culture sociale

Tisser des liens avec les Autochtones

– – – –
Atelier de la Convergence
Atelier de réflexion sur le colonialisme, les enjeux autochtones et les liens à tisser – 7 mars 2022
Être une alliée –  Notes d’atelier
Catherine Pouliot

– – – – –
La Boîte à outils décoloniale
Mikana 21 juin 2022
Présentation du projet par Mikana
Lien vers la Boîte à outils décoloniale
« DÉCOLONISER LES ESPRITS. REDÉFINIR NOTRE CHEMIN ENSEMBLE » (Mikana)
– – – – –
Webinaire sur les relations Allochtones-Autochtones
La Grarnde Marche – 23 novembre 2022
Écouter l’enregistrement (1:36)
– – – – –
Après la pandémie: austérité, relance ou transition?

Colloque organisé par
l’École d’innovation sociale Élisabeth-Bruyère
16-17 février 2022

Deux présentations tirées de la programmation :

Quels liens établir entre la justice sociale et la transition énergétique?
Mélanie Busby, chargée de projets, Front commun pour la transition énergétique

Présentation d’Imany Paul 
chargée de projet, alliance et convergence avec les Premiers peuples

Pour prendre connaissance de toute la programmation du colloque 

 

MOBILISER

Le temps (limité) de militer
Lâcher l’école? Parce que le système nous a déjà lâchéEs!

ORGANISER

Les outils de la Convergence

Les outils de la Convergence populaire pour engager la conversation avec vos concitoyen.nes et mettre les enjeux qui nous préoccupent sur la place publique.

PARTICIPER

La Grande marche pour le vivant

10 décembre 2022- 13 h

Statue du Mont-Royal (Montréal)

Pour info

INÉGALITÉS ET CLIMAT DÉRÉGLÉ, C’EST ASSEZ!
COMMUNAUTAIRE DANS LA RUE!

20 au 24 février 2023
Semaine de grève, de fermetures et d’interruptions de service rotatives
Organisée par le MÉPACQ
Pour info

LE DÉFI DES 100 JOURS

Vire au vert lance un défi au gouvernement : démontrer dans les 100 premiers jours de son mandat qu’il prend la crise climatique au sérieux.

Lancez le défi
à François Legault!

– – –
Organisations partenaires de Vire au vert

SIT-IN DES MÈRES AU FRONT DE MONTRÉAL 
Tous les dimanches
11 h à 13 h 
au bureau de François Legault
(770, Sherbrooke O)
Pour info sur l’événement